Une nouvelle chatbox a été mise en place, les invités sont les bienvenus Clique et entre sur discord

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet  :: ūnĭversum :: Voyageurs :: Prédéfinis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jaysson Davis [Homme-Agamus-Libre]

avatar
Pandimesmus
Fondateur
Credit avatar : Pandimesmus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Aoû - 12:37


Jaysson Davis
Je suis comme le lapin d'Alice. Toujours en retard ? Non,
je suis blanc.

Qui suis-je ?

Âge : 18 ans
Pouvoir : Eau
Orientation sexuelle : Homosexuel
Origine de mon ancêtre : Anglais
Groupe : Agamus
Métiers : Etudiant
Informations complémentaires : Jay est un albinos. Il a des marques de son passé sur son corps.
Informations de l'auteur : Jay était mon personnage sur un autre forum.
Je le met à votre disposition, jouez le comme vous le souhaitez.



Avatar : Slaine Troyard de Aldnoah zero







Raconte nous : le personnage brievement

Physique

Je rentre dans ma chambre, la première chose que je vois est mon reflet dans le miroir. Dans la nuit on dirait un fantôme avec ma peau aussi blanche que la lune, alors je l'allume rapidement. Je m'approche du miroir et me décris. Etant albinos je suis comme un personnage en noir et blanc... Seul mes yeux sont à mon avantage. Des yeux bleus clairs, qui peuvent devenir translucide au soleil. Des fois les gens me prennent pour un aveugle et ce n'est pas tout à fait faux, je suis malvoyant et le lointain me paraît flou, mais de près aucun problème. Je protège souvent mes yeux fragiles avec des lunettes de soleil noires, de toute façon je ne supporte pas la lumière du soleil.

Bien souvent je me cache derrière mes cheveux blancs. Ils ne sont pas long, mais juste assez pour s’emmêler au moindre coup de vent et tomber devant mes yeux. Je relève un peu ma frange et regarde mes sourcils... blanc. Je souffle longuement et tire sur ma veste pour la défroisser.

Je porte souvent des vêtements bleus qui vont bien avec la couleur de mes yeux. Je mets rarement ma peau à exposition du soleil. Qu'on soit en été ou en hiver je sors avec des gants, des manches longues et la plupart du temps un col roulé.
Je souffle et j'enlève mes habits. Me voilà nu face à moi-même. Ce corps que je déteste tant. J'ai essayé de le rendre plus beau, le soir je faisais de la musculation dans ma chambre. On peut voir une légère trace de carré de chocolat, rien de bien visible de loin, mais si je tape dedans je me rends compte au moins que c'est dur. Je passe ma main sur mon torse. Il reste des marques indélébiles sur ma peau de quand j'ai été battus que ce soit par ma mère ou mon ex copine.

Je dois prendre une douche. Je regarde le plafond, il parait haut pourtant je suis de taille normale je fais 1 mètre 77. Je souffle et regarde le sol. Oh une balance qu'elle coïncidence. Je monte sur celle-ci. 70 Kilos. Je me trouve gros pourtant je ne le suis pas... J'ai qu'à me réconforter en me disant que ma virilité pèse lourd... Après la douche je me glisse sous mes draps. Dehors je suis toujours ultra-habillé alors je dors nu...




Caractère

Courageux, mais je m'en foutiste.
Grâce à mon vécu j'ai su me forger. Pour moi les coups et blessures sont des choses normales qui servent à exprimer l'amour. Je n'ai pas peur d'être blessé, pas peur de saigner, en revanche si je vois quelqu'un être victimisé je ne vais pas aller vers lui pour l'aider, non... La raison ? Parce que je m'en fous.

Pas timide, mais pas bavard.

Si quelqu'un vient me parler je vais lui répondre sans avoir peur, s'il faut parler devant le public je le fais ça ne me fait pas peur. Je sais rester de marbre devant la foule. Pourtant ce n'est pas moi qui vais faire le premier pas. Je n'ai jamais eu d'autres amis que Victoria de toute façon et vu la déception que cette relation a été je ne cherche pas à avoir d'autres amis c'est trop douloureux.

Pourtant...
Pourtant je me sens affreusement seul, moi qui déteste les ours en peluche j'ai dû en prendre un pour le serrer dans mes bras la nuit, pour me sentir moins seul. Parfois je me demande si le reste de ma vie je vais le finir seul et je pleure le soir.

Les larmes ?
Pourquoi j'aurais honte de pleurer ? Non je n'ai pas honte de pleurer, tout le monde pleure. En plus ça donne mal à la tête que de retenir ses larmes.

Le sourire ?
Sourire c'est quoi ? Je ne me souviens plus comment sourire depuis que Vic m'a quitté et que je vis seul avec mon père. Pourtant j'essaie quand je suis devant mon miroir, je m’entraîne, mais aucun sourire...

Hétéro ? Non jamais !
J'ai horreur des filles, en fait elles me font peur parce que je n'ai connu que des femmes violentes et je crois qu'elles sont toutes comme ça. Je n'ai jamais essayé l'autre bord, pour l'instant je n'y pense même pas mais peut être qu'un jour mon cœur battra en voyant un homme. Les miracles existent encore, j'y crois ! Par contre, j'ai peur que mon âme-soeur soit une femme... Comment vais-je faire ?

Histoire

Les cris d'un nourrisson accompagnent les chants de noël. Aucune fête n'est plus  belle que celle d'un noël enneigé, les humains aiment noël et ils passent du temps avec leur famille à cette occasion. Comme moi. Jaysson, alias Jay pour les plus intimes, je suis le premier cadeau de noël pour mes parents. Enfin, je suppose.
Né d'un père et d'une mère albinos j'ai hérité de leurs gènes. Ils savaient que j'allais devenir aussi albinos, je n'avais qu'un pour cent de chance de ne pas l'être et le médecin les a bien prévenu que j'allais naître comme eux, mais ça ne les a pas dérangé. Ça ne me dérange pas non plus, ce n'est pas une maladie mortelle et puis je ne vois même pas cela comme une maladie mais une simple défaillance de gène. Comme si ma mère avait oublié de me colorier avant de me donner vie. Ce qui n'est pas vraiment faux. Le seul problème que j'ai est que je ne dois pas trop m'exposer au soleil et surtout que je vois mal de loin.

Les années passent, comme tout être humain je grandis et sous nos airs de famille heureuse se cache  en réalité une relation malsaine.

12 avril.
J'ai 8 ans.

Nous sommes une petite famille de trois, pas de frère, pas de sœur, ni oncle, ni tante, pas même de grand-parents. Toute la famille a renié le couple Davis dès leur union. Pourquoi ? Je n'en sais rien, maman m'a dit que mes grand-parents sont morts alors c'est ce que je pense. Il est évident que si le couple a été renié c'est bien pour une raison, mais moi qui suis né dans cette ambiance je trouve ça normal. Quasiment une fois par semaine, la maison est agitée. Ma mère bat mon père. Ça peut être avec la main, parfois une chaussure, enfin, mon père en garde toujours des séquelles. Je n'ai jamais su la raison. Maman dit que c'est pour le bien de papa et papa lui dit seulement que c'est pour le bien de maman, quand je lui demande pourquoi il n'y a qu'elle qui le frappe il rajoute qu'un vrai homme ne doit jamais lever la main sur une femme. Ils disent que ça fait partie de l'amour, qu'un couple ne peut pas vivre sans dispute, mais ils disent aussi que je ne dois jamais, jamais, en parler à personne. Tout ce qui est à la maison reste à la maison et si on me pose des questions je souris et je réponds : « Tout va bien ».

En parlant d'école je ne peux pas dire que je sois populaire. En réalité je n'ai qu'une seule amie et ça depuis la maternelle. Victoria. Elle est ma meilleure amie, elle prend toujours  ma défense quand les autres me traite de différent. Elle me dit que je suis beau. Cette fille a beaucoup d'ondes positives en elle.

6 mars.
J'ai 14 ans.

Victoria pleure sur un banc, je viens à côté d'elle et lui parle. Je la console, la rassure. Son petit-ami l'a quitté. C'était son premier amour. J'ai le cœur serré, je ne sais pas pourquoi en tout cas...

« Si j'avais eu la chance d'être à sa place, je ne t'aurais jamais fait pleurer. Au contraire, tu es tellement jolie avec le sourire. »

C'est en quelque sorte une déclaration d'amour en tout cas c'est comme ça qu'elle le voit et c'est aussi comme ça que j'ai mon premier baiser. Un baiser long au goût amer des larmes salés de ma belle. On est devenu ce que les gens appellent un couple. Un couple aux airs heureux avec relation malsaine. C'est à l'âge de 15 ans que je fais ma première fois avec elle. Il se trouve que ma petite amie est une sadomasochiste. Pendant nos actes répétés, je souffre, la bougie me marque parfois la peau, mais comme papa et maman le disent, c'est normal d'avoir mal dans un couple. Au fil des années elle révèle au public son côté sadomasochiste. Elle me frappe souvent quand on sort avec ses amies et je ne lui réponds qu'avec un sourire. Un jour je rentre à la maison, mais mon père n'est pas rentré, maman m'attache et commence à me frapper. Pourquoi c'est moi qu'elle frappe alors que je ne suis pas son amoureux ? On est pas un couple, elle ne devrait pas me frapper. Ce n'est pas grave, si ça fait du bien à maman... Le lendemain je suis retourné au lycée, ma petite amie a vu les traces que ma mère a laissé et m'a à son tour battu pour avoir fait une partie de sadomasochisme avec une autre femme. Je ne lui ai pas avoué que c'était ma mère qui s'était déchaînée. Le soir à la sortie du lycée mon père m'a attendu.

« J'ai trouvé un petit appartement, tu viens avec moi on part. C'est mal, personne ne doit frapper, frapper c'est mal. Tu comprends Jay ? »

Je ne comprends pas vraiment, mais je hoche la tête de haut en bas. On a déménagé dans une nouvelle ville et j'ai changé d'université. J'arrive au milieu du premier trimestre dans une nouvelle école. Mon père a porté plainte, actuellement on est en procès contre elle. Quant à Victoria je ne la reverrai plus, elle m'a quitté. Ce n'est même plus ma meilleure amie... Maintenant je suis seul avec mon père et j'ai peur des femmes...
Familier

Je vous laisse le plaisir de choisir un familier.




Liens

Nom PrenomRiner Doss / Infirmier confident
C'est lors de la visite médicale obligatoire que Riner a rencontré Jay'. Ce jour là il a remarqué ces cicatrices de maltraitances et l'a forcé à se confier. Depuis il est devenu très protecteur et incite Jay' à se confier ou à se faire des amis. Petit à petit Jay va faire de Riner un confident.

Nom PrenomNom Prénom / Lien
Quae dum ita struuntur, indicatum est apud Tyrum indumentum regale textum occulte, incertum quo locante vel cuius usibus apparatum. ideoque rector provinciae tunc pater Apollinaris eiusdem nominis ut conscius ductus est aliique congregati sunt ex diversis civitatibus multi, qui atrocium criminum ponderibus urgebantur.
© Pandimesmus
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Anima Amaturae :: ūnĭversum :: Voyageurs :: Prédéfinis-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: